Un appel au gouvernement iranien à libérer Yasaman immédiatement

21 décembre 2019

Actualités

La punition cruelle de Yasaman fait partie d’une répression plus vaste contre les femmes faisant campagne contre le voile forcé. Depuis 2018, des dizaines de femmes, dont la mère de Yasaman, Monireh Arabshahi, ont été arrêtées.

Partout dans le monde, les défenseurs des droits de la personne sont attaqués, en particulier les femmes, qui sont doublement persécutées pour ce qu’elles sont et les droits qu’elles tentent de protéger.

Chacun a droit à la liberté de religion et à la liberté d’expression, y compris les femmes musulmanes de décider de porter le hijab ou d’autres formes de vêtements islamiques. Peu importe où nous vivons, que ce soit au Canada ou en Iran, les femmes ont le droit de prendre des décisions concernant leur corps et leur vie, y compris ce qu’elles portent. Yasaman a été emprisonnée pour avoir défendu pacifiquement ce droit.

,

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s