PEN International

La littérature, quelle que soit son origine nationale, ne connaît pas de frontières et devrait rester une valeur commune aux nations en dépit des bouleversements politiques et internationaux.

P.E.N. est une association mondiale d’écrivains. L’acronyme « P.E.N. » est dérivé du mot anglais « plume », dont les trois lettres représentent également les mots poets, essayists, novelists (poètes, essayistes, nouvellistes – romanciers). P.E.N. rassemble aujourd’hui des poètes, des romanciers, des essayistes, des historiens, des auteurs dramatiques, des critiques, des traducteurs, des rédacteurs, des journalistes et des scénaristes qui partagent tous le même intérêt pour le métier et l’art de l’écriture, et le même engagement en faveur de la liberté de s’exprimer par le mot écrit. P.E.N. œuvre sur les six continents grâce à ses 142 Centres présents dans près de 100 pays.

Fondé à Londres en 1921 par la romancière Catherine Amy Dawson Scott, P.E.N représentait au départ les poètes, les essayistes, les rédacteurs et les romanciers. De nos jours, tous les écrivains professionnels qui souscrivent à la charte du P.E.N peuvent en faire partie. Parmi les membres fondateurs et les tout premiers membres, on compte Joseph Conrad, D.H. Lawrence, George Bernard Shaw et John Galsworthy.

Par ses réunions et ses congrès annuels – le plus récent, le 78e, a eu lieu en Corée en septembre 2012 – le P.E.N international offre une tribune aux écrivains, qui peuvent discuter librement de leur travail et s’exprimer au nom des écrivains réduits au silence ailleurs dans le monde. Aux quatre Comités internationaux permanents, le Comité de défense des écrivains persécutés, le Comité des écrivains pour la paix, le Comité des femmes écrivains et le Comité de la traduction et des droits linguistiques, s’est ajouté récemment un Comité pour les écrivains en exil.

Les Centres individuels travaillent ainsi à la promotion de l’amitié et de la bonne volonté parmi les écrivains, à la compréhension entre eux par le biais de la littérature, afin de dissiper les haines entre les races, les classes et les nations. Ils défendent plus particulièrement les écrivains victimes de régimes répressifs, qu’ils soient de droite ou de gauche.

P.E.N. est une organisation apolitique, non gouvernementale, dirigée par une Assemblée composée des délégués issus de chaque Centre qui en élisent les officiers et le Comité exécutif. Il a un statut consultatif à l’Organisation des Nations unies et entretient une relation officielle avec l’UNESCO. Les Centres de P.E.N jouissent de leur autonomie dans le cadre des principes de la charte qui les rassemble.