Arabie Saoudite : Le cas de Raef Badawi est déféré à la Cour Suprême de Justice ; la deuxième série de flagellations est ajournée pour des raisons de mauvaise santé

23 janvier 2015

Actualités

Selon des sources non-confirmées, le cas du rédacteur emprisonné Raef Badawi a été déféré à la Cour Suprême de Justice au milieu de la condamnation internationale de la flagellation de Badawi. Raef Badawi – qui a été condamné par une cour saoudite à 10 ans d’emprisonnement, 1000 coups de fouet, une amende, une interdiction de voyager de 10 ans et une interdiction de 10 ans de participer à des activités médiatiques pour avoir « insulté l’Islam » et « fondé un site web libéral » – a reçu les 50 premiers coups de fouet de sa sentence le 9 janvier 2015. PEN demande que la condamnation à la flagellation de Raef Badawi soit immédiatement casée en raison du fait qu’elle viole la prohibition absolue, en droit international, de la torture et d’autres punitions ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. PEN International réitère ses appels à ce que la sentence de Badawi soit complètement cassée et à ce que lui-même et son avocat Waleed Abu al-Khair, qui purge une peine de 15 ans en prison, soient libérés inconditionnellement et sans délai.

Pour plus d’informations (en anglais – PEN International)

S'abonner

Subscribe to our RSS feed and social profiles to receive updates.

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s