Syrie: libération de Hani Al-Hussein Gharir Zitani et doit être suivie par la libération de Mazen Darwish

20 août 2015

Actualités

23 Juillet 2015 – La sortie de prison après plus de trois années de Hani Al-Zitani et Hussein Gharir, les défenseurs et les membres du Centre syrien droits de l’homme pour les médias et la liberté d’expression (SCM), est un petit pas vers l’amélioration de la liberté d’expression de la Syrie situation, qui reste l’un des pires au monde, le PEN International et le PEN d’Angleterre a déclaré aujourd’hui. L’organisation des écrivains mondiaux a également réitéré son appel à la libération de Mazen Darwish, président-fondateur de (SMC), qui continue à être détenu arbitrairement sur ??la base de ses activités pacifiques pour une plus grande liberté d’expression.

Le 16 Février 2012, la Force aérienne syrienne Intelligence perquisitionné les bureaux de SCM à Damas et a arrêté toutes les personnes présentes, y compris les trois défenseurs des droits humains. Tous les membres SCM détenus ont été libérés, certains sous caution, à l’exception des trois hommes.

Les trois hommes ont été détenus pendant plus de deux ans sans procès, parfois dans des conditions équivalant à une disparition forcée. Pendant ce temps, ils auraient été soumis à la torture et d’autres formes de mauvais traitements.

En Février 2013, les trois ont finalement été portée devant le tribunal antiterroriste sur des accusations de « faire connaître des actes terroristes ». Depuis lors, leurs audiences ont été maintes fois été reportée, le plus récemment le 22 Juillet. La prochaine audience est maintenant prévue pour avoir lieu le 31 Août.

Selon le Centre du Golfe pour les droits de l’homme   (GChr), l’amnistie avant cette audience la plus récente, une liste de détenus à accorder qui comprenait Mazen Darwish a été envoyé à Hama administration pénitentiaire. Cependant, au lieu d’être libéré, les autorités pénitentiaires ont effectué une autre vérification de sécurité sur Darwish: en conséquence, il est dû à être déplacé de la prison de Hama au Département de la sécurité d’Etat à Damas. Sa famille sont en attente d’autres nouvelles.

En outre, en dépit de leur libération, Gharir et Al-Zitani continueront à faire face à de nouvelles procédures judiciaires que les charges retenues contre eux ne sont pas encore tombé.

En Octobre 2014, lauréat du prix PEN Pinter Salman Rushdie a choisi de Mazen Darwish que l’écrivain internationale de courage avec lequel il a voulu partager le prix, en indiquant:

‘Mazen Darwish courageusement combattu pour les valeurs civilisées – la liberté d’expression, les droits de l’homme – dans l’un des endroits les plus dangereux au monde. Son maintien en détention est arbitraire et injuste. Il devrait être libéré immédiatement, et nous espérons que ce prix doit peut aider, par une lumière sur son sort.  »

Depuis leur arrestation, PEN et des dizaines d’autres organisations des droits humains ont appelé à des accusations portées contre les trois hommes soient abandonnées et pour leur libération immédiate et inconditionnelle. PEN estime que Hani Al-Zitani, Hussein Gharir et Mazen Darwish ont été et sont détenus uniquement pour avoir exercé pacifiquement leur droit à la liberté d’expression et appelle à toutes les accusations soient abandonnées immédiatement et Mazen Darwish à être libéré sans délai.

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s