Lol V. Stein contre-attaque : femmes et littérature, à l’université

25 octobre 2016

Actualités, Comité femmes

Journée d’étude

Lol V. Stein contre-attaque : femmes et littérature, à l’université

Une journée d’étude qui interrogera le sexisme dans le monde des lettres

 25 novembre 2016, de 9h à 18h au Foyer du Studio-théâtre Alfred-Laliberté à l’UQAM.

 Cet événement fait suite à la journée d’étude Sexe, amour, pouvoir. Il était une fois… à l’université, organisée en novembre 2014, dans la foulée de l’affaire Ghomeshi et d’une dénonciation collective des violences à caractère sexuel.Il s’agit, cette fois, d’interroger et de discuter de la place des femmes en littérature, à l’université, et plus largement dans le monde littéraire. Cette place n’est pas acquise. Que ce soit en tant qu’étudiante, professeure, écrivaine, éditrice ou critique, les femmes font face à des problèmes et des contraintes spécifiques. Les professeures et écrivaines Martine Delvaux et Lori Saint-Martin, ainsi que les doctorantes en études littéraires à l’UQAM, Valérie Lebrun et Laurence Pelletier, vous invitent à la journée d’étude Lol V. Stein contre-attaque : la place des femmes à l’université, qui aura lieu le 25 novembre prochain à l’UQAM.

De concert avec le Comité Femmes du Centre québécois du P.E.N. International, cette journée créera un espace de réflexions et de débats, et mettra de l’avant une prise de parole qui s’articulera à la fois autour d’une expérience sensible et d’une réflexion critique sur les questions de la visibilité et de l’absence des femmes dans le milieu littéraire et universitaire.

À propos des organisatrices :

Martine Delvaux est professeure de littérature des femmes et de théories féministes au Département d’études littéraires de l’Université du Québec à Montréal. Elle est l’auteure de C’est quand le bonheur? (2007), Rose amer (2009), Les Cascadeurs de l’amour n’ont pas droit au doublage(2012) et Blanc dehors (2015) parus chez Héliotrope et de l’essai Les filles en série. Des Barbies aux Pussy Riot (2013) récemment paru aux Éditions du remue-ménage.

Lori Saint-Martin est professeure de littérature des femmes et de littérature québécoise et canadienne au Département d’études littéraires de l’Université du Québec à Montréal. Elle est traductrice de nombreux ouvrages et l’auteure de Lettre à la femme de mon amant (1991) paru aux éditions de L’Hexagone, de Mon père, la nuit (1999) aux éditions de L’instant même et Les Portes closes (2013) chez Boréal.

Valérie Lebrun et Laurence Pelletier sont étudiantes au doctorat en études littéraires à l’Université du Québec à Montréal, sous la direction de Martine Delvaux.

Renseignements :

Martine Delvaux

delvaux.martine@uqam.ca

(514) 544-0472

,

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s