Création du prix Jacques Brossard

2 mars 2013

Actualités

Le Centre québécois du P.E.N. international annonce la création du prix littéraire Jacques-Brossard/P.E.N. Québec qui récompensera une œuvre (essai ou fiction) diffusée en français (langue originale ou traduction) au Québec et centrée sur l’humanisme ou la spiritualité. Le lauréat devra défendre et illustrer, dans son ouvrage, des valeurs de l’esprit propres à la personne humaine.

Un jury pluridisciplinaire de trois à cinq personnes, composé d’au moins un littéraire et un professeur de sciences humaines, sera bientôt nommé par le Conseil d’administration du Centre.

Ce prix, créé par testament par le romancier Jacques Brossard, décédé en 2010, bénéficie d’une somme de $150,000 en fiducie et sera attribué à intervalles réguliers. Jacques Brossard a aussi généreusement légué une partie de ses biens à la corporation Passeport pour l’imaginaire qui administre le prix littéraire Jacques-Brossard de la science-fiction et du fantastique, qui couronne chaque année l’auteur de la meilleure œuvre de science-fiction pour adultes[1]. La faculté de droit de l’Université de Montréal, où il a été professeur, a pour sa part reçu une somme pour la création d’une bourse annuelle de 4 000 $ qui sera attribuée à des étudiant(e)s des cycles supérieurs dont les travaux porteront sur les formes nouvelles et futures du fédéralisme interne et international[2].

Biographie de Jacques Brossard (1933-2010) :

Diplomate, professeur, écrivain et romancier, Jacques Brossard a publié plusieurs ouvrages de droit et de fiction, dont entre autres : La Cour suprême et la Constitution (Presses de l’Université de Montréal, 1968), L’accession à la souveraineté et le cas du Québec (Presses de l’Université de Montréal, 1976), les romans Le Métamorfaux (HMH, 1974 et BQ, 1988) et Le sang du souvenir (Leméac, 1976), ainsi que la série romanesque L’oiseau de feu (Leméac, 1989-97). Il est lauréat de nombreux prix, dont le Prix littéraire du Québec en Sciences sociales (1969), le Prix Ludger Duvernay (1976) et le Prix Boréal de science-fiction (1994).


S'abonner

Subscribe to our RSS feed and social profiles to receive updates.

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s