LA GRANDE SOIRÉE DES MOTS LIBRES

En prison depuis novembre 2011, Mohammed Al Ajami, poète de 38 ans du Quatar, est détenu pour « incitation au renversement du régime » et « outrage à l’émir » pour avoir lu un poème en public. Il a été condamné à la reclusion à perpétuité. En janvier 2013, sa peine a été réduite à 15 ans d’emprisonnement.

Le 23 janvier à 18 heures, au Café Aléatoire (1964, rue Notre-Dame Ouest, Montréal), aura lieu une soirée au soutien à ce poète.

Voir le communiqué de presse de l’événement.

Affiche Al Ajami 2

Laisser un commentaire