Pour une deuxième fois, la flagellation de Raïf Badawi est reportée.

22 janvier 2015

Actualités

En Arabie saoudite, la flagellation du blogueur Raïf Badawi a une deuxième fois été reportée pour des raisons médicales, rapporte Amnistie internationale.

Après plusieurs tests réalisés par un comité de huit médecins, ceux-ci ont recommandé d’annuler la session de flagellation de 50 coups de fouet qu’il devait recevoir demain, indique l’organisme de défense des droits de la personne.

Le blogueur a reçu 50 premiers coups de fouet le 9 janvier. Selon des informations obtenues par Amnistie Internationale, l’homme était mal en point. L’Arabie saoudite a ensuite annulé les deux autres flagellations prévues pour lui.

Raïf Badawi, 32 ans, avait été arrêté en juin 2012 après avoir critiqué le régime saoudien et s’être exprimé sur l’islam sur son blogue. Il a été inculpé de cybercrime, d’apostasie et de désobéissance à son père, ce qui constitue un crime dans le royaume. Il a été condamné à dix ans de prison, à 300 000 $ d’amende et à 1000 coups de fouet. Une fois la peine de prison purgée, il lui sera interdit de voyager pendant dix ans.

Manifestations de solidarité

Le Québec est touché de près par l’histoire de Raïf Badawi car sa conjointe et ses trois enfants se sont réfugiés à Sherbrooke.

Ensaf Haidar et Amnistie internationale demandent d’ailleurs au gouvernement canadien d’exercer des pressions sur l’Arabie saoudite pour qu’elle libère Raïf Badawi.

Ottawa a d’abord répondu au groupe de défense des droits de la personne que M. Badawi n’était pas Canadien et qu’il pouvait difficilement intervenir en sa faveur. Toutefois, après la première flagellation, le ministre des Affaires étrangères, John Baird, a finalement dénoncé publiquement le châtiment corporel infligé au blogueur et appelé les autorités de l’Arabie à faire preuve de clémence.

De multiples manifestations de solidarité envers Raïf Badawi et sa famille ont eu lieu à Montréal, à Québec et à Ottawa, ainsi qu’en Europe. Une manifestation est d’ailleurs prévue ce midi à Montréal et une autre vendredi devant l’hôtel de ville de Sherbrooke. Une manifestation nationale est prévue à la fin du mois.

Les Nations unies et le département d’État américain ont également réclamé l’annulation totale de la peine du blogueur saoudien. Hier, Raïf Badawi a reçu un appui de taille : une lettre signée par 18 lauréats de prix Nobel.

 

Sources:  Ici.Radio-Canada.ca

 

Lire autres articles La Presse

Dans cet article, l’agence France-Presse rapporte que: « L’épouse du blogueur, Ensaf Haidar, avait indiqué à l’AFP la semaine dernière avoir appris que le cas de Raif Badawi avait été «renvoyé par le Tribunal royal à la Cour suprême il y a presque un mois», ce qui pourrait ouvrir la voie à un appel.»

S'abonner

Subscribe to our RSS feed and social profiles to receive updates.

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s