81e congrès du PEN International – en photos

14 octobre 2015

Actualités

Installation à la Place d'Youville   Ensaf Haidar remercie le public à l'arrière scène Diane Régimbald et Claudine Bertrand  Minute de silence pour l'absent, Raif Badawi, commentée par Émile Martel et Marian Bosford Fraser et Ensaf Haidar et ses enfants, Naja, doudi et Myriamthumb_DSC04298_1024thumb_DSC04321_1024

 

Le mercredi 14 octobre, au matin, les congressistes ont été invités à se rendre à la Place d’Youville pour visiter l’installation mettant à l’honneur trois écrivains emprisonnés. Le premier matin était dédié à Raif Badawi. Mariam Bosford Fraser, la présidente du comité de la défense des écrivains emprisonnés et le président du Centre québécois du P.E.N. international, Émile Martel ont expliqué la symbolique de l’installation dont la chaise vide représentant l’écrivain absent. Ensaf Haidar, l’épouse de Raif Badawi et les enfants ont assisté à cette première minute de silence tenue en l’honneur de cet homme. Puis, Ensaf Haidar s’est rendue au Centre des congrès de Québec, elle a été invitée à dresser un tableau de la situation de son époux puis ses enfants sont entrés pour rencontrer les congressistes. Avant leur départ du congrès, la famille et l’amie de la famille, Suzanne Cayouette, ont posé devant le panneau du jumelage de Raif à l’écrivain québécois Richard Dallaire, en novembre 2014.

, , , , , ,

S'abonner

Subscribe to our RSS feed and social profiles to receive updates.

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s