Le poète palestinien Ashraf Fayyad condamné pour apostasie.

27 novembre 2015

Actualités

Le 17 novembre 2015, PEN International proteste la décision de la Cour générale de Abha de condamner à mort le poète palestinien Ashraf Fayyad pour apostasie. Plusieurs de ses poèmes, des messages sur Twitter et des conversations qu’il a eues dans un café à Abha ont été utilisées comme preuve contre lui. PEN a examiné les documents du procès et a constaté que lors de son premier procès, en avril 2014, le Tribunal de Abha avait levé la peine pour apostasie (ridda) en raison de son repentir. Cependant, il a été condamné à quatre ans de prison et à 800 coups de fouet pour avoir conserver des images sur son téléphone mobile. Fayyad avait 30 jours pour faire appel. PEN appelle les autorités saoudiennes à commuer sa peine de mort immédiatement, et si, comme il semble, il est détenu uniquement en raison de ses vues sur la religion qui ne prône pas la violence à le libérer immédiatement et sans condition.

Pour lire des extraits de poèmes de Achraf Fayyad utilisés en preuve contre lui, cliquez ici.

Contexte

Le Centre québécois du P.E.N. international vous avise que cet article provenant de PEN international n’a pas pu être révisé pour la traduction en français, nous nous en excusons.

Né en Arabie, poète palestinien, artiste, conservateur et membre de la Colombie-Arabie organisation art Edge of Arabia, a d’abord été arrêté en Août 2013, accusé de «erronée et trompeur pensées» suivant le dépôt d’une plainte devant le Comité saoudien pour la promotion de La vertu. Selon les rapports, la plainte soutenue que Fayyad avait fait des commentaires obscènes sur Dieu, le Prophète Muhammad, et l’État saoudien. Il a ensuite été libéré sous caution, cependant, le 1er Janvier 2014, Fayyad a été arrêté sur des accusations de «insulté le moi divin» et ayant les cheveux longs. Depuis, il a été détenu dans une prison de la ville d’Abha.

Selon les informations du PEN, lors de son procès tenu plus de six audiences entre Février et Mai 2014, Fayyad était accusé de nombreuses accusations relatives au blasphème, y compris insulté le ‘Soi divin »et le prophète Mahomet, répandant l’athéisme, réfutant le Coran, et insulter le roi et le royaume, entre autres charges. Les témoignages recueillis contre lui comprenait au moins 10 pages de son recueil de poésie instructions dans, publié par Dar al-Farabi, basé à Beyrouth en 2008 et plus tard interdit de distribution en Arabie Saoudite. Également utilisé comme preuve contre lui étaient les messages Twitter, et les conversations qu’il avait eu dans un café dans la ville d’Abha, où il a vécu. Fayyad a également été accusé d’avoir eu des relations illicites avec des femmes étrangères pour avoir des images sur son téléphone portable. Traductions de la poésie utilisé en preuve contre lui en anglais sont disponibles ici. Autres poésie par Fayyad, est disponible ici et ici.

Témoignages, aurait affirmé que la plainte soumise au Comité saoudien pour la promotion de la vertu était le résultat d’un conflit personnel. Au cours de la dernière session, Fayyad a exprimé la repentance pour rien dans le livre que les autorités religieuses peuvent ont jugé insultant, indiquant, selon des documents du procès, «Je suis repenti à Dieu très haut et je suis innocent de ce qui semblait dans mon livre mentionné dans ce cas ».

Selon des documents judiciaires, le 30 Avril 2014, le Tribunal de Abha trouvé la preuve de Fayyad ayant commis l’apostasie (ridda) et son repentir pour elle. La cour a donc statué de lever la peine pour apostasie, cependant, il l’a condamné à quatre ans de prison et à 800 coups de fouet – à être administrée 50 à un moment tous les 10 jours – pour stocker des images sur son téléphone portable, et la confiscation de son téléphone .

Le 17 Juin 2015, le Tribunal de Abha condamné Fayyad à mort pour le crime d’être un infidèle (kufr) à la suite d’un nouveau procès. Le tribunal a fait valoir que la repentance de Fayyad pour le crime d’apostasie était une question de cœur et devrait avoir aucune incidence pour déterminer si oui ou non le crime avait été commis. Fayyad a maintenant 30 jours pour faire appel de la sentence.

En tant que membre du Conseil des droits de l’homme (CDH), l’organe intergouvernemental prééminent chargé de protéger et de promouvoir les droits humains, et le président nouvellement élu du Groupe consultatif de la CDH, l’Arabie saoudite prétend respecter et appliquer les normes les plus élevées de l’homme l’homme. Toutefois, la décision de la Cour est une violation flagrante des droits internationalement reconnus à la liberté de conscience et d’expression. L’article 18 de la Déclaration universelle des droits de l’homme (DUDH) stipule que, «[t] oute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ». En outre, en vertu de l’article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’homme, «[t] oute personne a droit à la liberté d’opinion et d’expression; ce droit implique la liberté d’avoir des opinions sans interférence et de rechercher, de recevoir et de répandre des informations et des idées par tout moyen et sans considération de frontières ». L’Arabie saoudite est donc une violation absolue des droits que comme un membre de la CDH de l’ONU   est engagé à protéger.

 

Pour plus d’informations, s’il vous plaît contacter Emma Wadsworth-Jones au PEN International, Koops Mill Mews, 162-164 Abbey Street, London, SE1 2AN, Tél .: +44 (0) 20 7405 0338, Courriel: emma.wadsworth-jones@pen -international.org   Sahar Halaimzai | Communications & Campagnes manager | Directrice des communications et des campagnes | Gerenta de Comunicaciones y Campañas | PEN International . t +44 (0) 20 7405 0338 | Twitter:pen_int | Facebook: http://www.facebook.com/peninternational

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s