Turquie: le pouvoir d’informer séquestré

11 juin 2017

Actualités

Accusé de propagande terroriste, Ahmet Sik croupit en prison, comme plusieurs autres journalistes

10 juin 2017 | Lisa-Marie Gervais à Istanbul | Actualités internationales
Yonca Verdioglu s’engouffre dans la station de métro de la place Taksim, un gros sac de sport sur l’épaule. « Je lui apporte quelques effets. Il n’a droit qu’à trois chemises et deux pantalons. Pas bleu marine ni kaki militaire, dit-elle. C’est fou, les règlements qu’ils ont. »

Son époux, Ahmet Sik, journaliste d’enquête au quotidien indépendant Cumhuriyet, une des personnalités médiatiques de la Turquie, est détenu depuis six mois à la prison de Silivri, établissement à sécurité maximale à quelque 80 km d’Istanbul. Son crime ? Propagande terroriste pour le mouvement kurde et la confrérie islamo-conservatrice de l’imam Fetullah Gülen (FETÖ), accusée d’avoir fomenté le coup d’État raté du 15 juillet 2016 contre le gouvernement de Recep Tayyip Erdogan.

Lire la suite:  Le Devoir
, , , ,

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s