Algérie : attaque contre deux journalistes avant leur conférence pour promouvoir les médias kabyles

15 septembre 2017

Actualités

13 septembre 2017 – PEN International condamne l’attaque contre les journalistes Reda Amrani et Rachid At Ali Uqasi juste avant leur conférence sur leur projet “TQ5″, une chaîne de télévision promouvant la langue et la culture kabyles.

Les autorités algériennes doivent garantir la sécurité des journalistes et ouvrir de toute urgence une enquête approfondie sur l’attaque et traduire en justice les responsables.

Le 4 septembre 2017, Amrani et Uqasi ont été attaqués par un groupe inconnu d’individus alors qu’ils conduisaient vers Akbou (Aqvu), une ville du nord de l’Algérie dans la province de Béjaïa, lieu où devait avoir lieu la conférence. Les deux journalistes ont été emmenés à l’hôpital, où ils ont été soignés pour leurs blessures. En dépit de l’attaque et du harcèlement par les autorités algériennes dont ils ont été victimes avant, les journalistes ont donné leur conférence plus tard, dans la même journée. Lors de l’événement, ils ont parlé de la création de la nouvelle chaîne de télévision en langue kabyle et de son importance pour la sauvegarde de la langue et de l’identité kabyle. Le kabyle est une langue berbère parlée principalement en Algérie par des personnes appartenant au groupe berbère.

L’attaque a eu lieu quelques jours après que les autorités algériennes les ont empêchés de tenir leur conférence. Le 1er septembre, les gendarmes ont encerclé la place publique du village de Tamazirt où devait se tenir la conférence. Le maire a déclaré que cet événement «va à contre sens des principes fondateurs de l’état algérien dont l’arabo-islamisme en est la matrice et le socle». Il a ajouté que « la gendarmerie et les autres forces de sécurité en Kabylie y veillent ». Ainsi la conférence a été annulée ; cependant, les journalistes étaient déterminés à aller de l’avant et à transférer l’événement à Akbou.

Amrani et Uqasi, originaires d’Algérie mais résidant au Canada, sont co-directeurs de la future chaîne “TQ5″. Ils sont arrivés récemment en Algérie, où ils ont prévu de lancer la chaîne de télévision et d’expliquer aux Kabyles l’importance de leur projet pour la promotion et de la sauvegarde de la langue kabyle.

Simona Škrabec, présidente du Comité de traduction et de droits linguistiques de PEN, a déclaré : « Le harcèlement des autorités algériennes sur l’organisation d’événements culturels dans la région de Kabylie ne porte pas seulement atteinte à la liberté d’expression, mais aussi à la diversité linguistique et au respect de la langue et de la culture kabyle, ce qui est fondamental pour une paix durable ».

Ce n’est pas la première fois que les autorités ont empêché des conférences et des événements culturels dans la région de la Kabylie. Par exemple, le 19 décembre 2015, une conférence de Rachid At Ali Uqaci a été annulée à la dernière minute par les autorités algériennes, qui ont refusé de délivrer l’autorisation nécessaire sans en préciser les raisons, selon l’Association Culturelle Tiɛwinin, organisatrice de cet événement.

Contexte

Reda Amrani est un comédien et un réalisateur. Il a participé à plusieurs projets avec le Théâtre national algérien et dirigé plusieurs films. En 2006, Amrani a été désigné le « meilleur jeune créateur dans d’art dramatique » au Forum national algérien de la jeunesse et, en 2012, il a remporté le prix du meilleur acteur du Festival et du théâtre culturel Amazigh, ainsi qu’en 2017 il été lauréat du Prix Annuel CAM (Centre Amazigh de Montréal). Il est actuellement le directeur artistique de la future chaîne de télévision “TQ5″.

Rachid At Ali Uqasi est Docteur en Technologies électroniques et en Informatique. Il enseigne la langue Tamazight (langues berbères) à l’école du district d’Ottawa-Carlton. Uqasi est un membre actif du mouvement des Amazigh (peuples d’Afrique du Nord), dans lequel il défend les droits des peuples amazighs pour que leur langue et leur culture soient reconnues en Afrique du Nord. Uqasi collabore et publie avec plusieurs journaux algériens, tels que Le MatinDZet Tamurt.

Pour toute autre information, veuillez contacter Nael Georges, PEN International, Koops Mill Mews, 162-164, rue Abbey, Londres SE1 2AN | Tél : +44 (0) 207 405 0338 | Courrier électronique : Nael.Georges@pen-international.org

 

Traduit par Alix Parodi / PEN Suisse Romande

, , ,

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s