Turquie : Un appel mondial souligne les 2000 jours d’emprisonnement de Nedim Türfent

« Il y a tant d’injustices dans notre pays que j’hésite à faire des annonces lors de telles journées. D’un autre côté, il est plus facile de mettre en lumière les injustices, l’illégalité et l’iniquité au moyen d’exemples connus. C’est pourquoi je considère ces 2000 jours d’emprisonnement comme un symbole d’une plus grande injustice dans le pays. Il est fondamental qu’il y ait une certaine sensibilité non seulement envers ma situation, mais envers tous les prisonniers qui se sont vus privés de leur liberté en raison de leurs opinions et de leur droit de s’engager en politique. À l’occasion de cette journée, j’appelle toutes les organisations nationales et internationales de défense des droits à faire preuve de solidarité envers toutes les personnes qui ont été emprisonnées à cause de leurs pensées, leurs paroles et leur identité. »

Nedim Türfent, 22 octobre 2021

3 novembre 2021 –

54 organisations demandent une nouvelle fois aux autorités turques de libérer immédiatement et sans condition le rédacteur en chef, reporter et poète Nedim Türfent, et d’annuler sa condamnation. Voici un extrait de cette déclaration.

« Aujourd’hui marque une nouvelle étape douloureuse dans la grave erreur judiciaire dont a été victime Nedim Türfent. Le fait qu’il ait passé 2000 jours derrière les barreaux simplement pour avoir fait son travail dépasse l’entendement. En guise de première étape pour réparer cette injustice, les autorités turques doivent le libérer immédiatement et sans condition et annuler de toute urgence sa condamnation. La requête de Türfent devant la Cour européenne des droits de l’homme est toujours en cours, trois ans après avoir été déposée, et nous sommes convaincus que la Cour pourra donner la priorité à cette affaire. La communauté PEN soutient une fois de plus Türfent et tous les écrivains et journalistes injustement emprisonnés en Turquie et continuera à plaider pour leur liberté jusqu’à ce que chacun d’entre eux soit libéré », a affirmé Ma Thida, présidente du Comité des écrivains en prison de PEN International.

Parmi les raisons invoquées dans l’acte d’accusation figurent les publications de Türfent sur les médias sociaux, ses reportages et vingt témoignages dissimulés.

Türfent a été condamné, le 15 décembre 2017, à huit ans et neuf mois de prison pour « appartenance à une organisation terroriste » et « diffusion de propagande terroriste ». La sentence a été approuvée par la Cour de cassation le 9 mai 2020. Sa requête devant la Cour constitutionnelle est toujours en cours, plus de trois ans après avoir été déposée. Le 5 février 2019, ses avocats ont fait appel devant la Cour européenne des droits de l’homme.

Signataires:

International Press Institute / Uluslararası Basın Enstitüsü (IPI), Media and Law Studies Association / Medya ve Hukuk Çalışmaları Derneği (MLSA), PEN International, PEN albanais, ARTICLE 19, Articolo 21, Association of European Journalists (AEJ), Cartoonists Rights Network International (CRNI), Committee to Protect Journalists (CPJ), PEN croate, PEN danois, PEN anglais, European Centre for Press and Media Freedom (ECPMF), European Federation of Journalists (EFJ), PEN français, PEN allemand, Human Rights Association (HRA)/ İnsan Hakları Derneği (IHD), IFEX, Index on Censorship, Initiative for Freedom of Expression/ Düşünçe Suçu?!na Karşı Girişim, Irish PEN/PEN na hÉireann, PEN kurde, PEN monténégrin, OBC Transeuropa (OBCT), PEN America, PEN Bangladesh, PEN Belgique (francophone), PEN de Bosni et Herzegovine, PEN Esperanto, PEN Estonie, PEN Géorgie, PEN Irak, PEN Latvie, PEN Malte, PEN Melbourne, PEN Moscou, PEN Pays-Bas, PEN Norvège, PEN Portugal, P.E.N.-Québec, PEN Roumanie, PEN Suisse Romand, PEN Trieste, PEN Turquie, Perth PEN Centre, PEN russe, PEN San Miguel de Allende, PEN slovène, South East Europe Media Organisation (SEEMO), PEN de Saint-Pétersbourg, PEN suédois, Turkey Human Rights Litigation Support Project/Türkiye İnsan Hakları Davalarına Destek Projesi, Vietnamese Abroad PEN centre, Wales PEN Cymru

Déclaration complète

Traduction: Annie Pénélope Dussault

Laisser un commentaire